vendredi 14 mai 2010

Meurtres pour rédemption - Karine Giebel

Meurtres pour rédemption est le deuxième roman de Karine Giebel (née en 1971), jeune auteur français de thrillers. Une écrivaine talentueuse dans un genre littéraire très masculin que je vous invite à découvrir.


Rail noir, 555 pages
Marianne de Gréville a vingt ans, le bel âge. Mais sa vie est fichue. Elle a été condamnée à perpétuité pour un double meurtre, celui d'un vieil homme auquel elle voulait dérober ses économies, puis un policier qui l'a prise en chasse. C'était "par accident", répétera-t-elle. Sa vie désormais, elle la passe dans sa cellule 119. Elle rêve de liberté et s'évade un instant en écoutant le bruit des trains qui passent. Dès le début, la vie ne lui épargne rien dans ce milieu carcéral, hostile. Son univers est une véritable descente aux enfers : humiliations, passages à tabac, violences entre co-détenues qui semblent interminables. Marianne ira jusqu'à vendre son corps au chef des gardiens de prison, Daniel Bachmann, en échange de cigarettes et de quelques doses de dope. Experte en arts martiaux, la jeune femme peut se transformer en une vraie boule de nerf, surtout lorsqu'on la provoque ; elle devient incontrôlable, prête à se défendre et parfois à tuer. Les autres détenues et les surveillants la craignent, la détestent aussi. Certaines lui font infliger les pires avanies, comme la surveillante "La Marquise" qui assouvit ses instincts les plus sadiques. Mais Marianne résiste, c'est une battante, pleine d'énergie. Elle est considérée comme la prisonnière la plus dangereuse et pourtant, cette armure qui se veut impénétrable se fissure de temps à autre et laisse entrevoir un coeur pur, un être meurtri, sensible et fragile, de sorte que la culpabilité la ronge. Un jour, contre toute attente, l'improbable espoir renaît. La jeune femme est appelée au parloir ; trois jeunes policiers veulent la rencontrer et lui proposer un étrange marché...


Mon avis : c'est un véritable coup de force que réalise Karine Giebel, une grande réussite. Il s'agit sans conteste d'un grand coup de coeur.

Ce pavé qui contient plus de 550 pages ne vous laissera pas souffler, le suspense est évidemment au rendez-vous. Dès les premières pages, le lecteur est pris dans les jolies griffes de Marianne et reste captivé jusqu'à la fin, jusqu'au dénouement, une histoire si bouleversante...

Il se dégage de ce roman une force inouïe et une description édifiante de l'horrible univers pénitentiaire qui fait froid dans le dos. Le lecteur plonge en avant dans un malaise constant, souffre beaucoup, pleure et sourit parfois.

Karine Giebel s'est formidablement documentée sur le système carcéral, sans doute y trouvera-t-on quelques clichés. Il n'en reste pas moins qu'elle a su fouiller profondément la psychologie de ses personnages : les détenues et les gardiens de prison (les matons dans le texte).

Certains passages sont d'une cruauté insoutenable, mais aussi d'une sensibilité profonde. Les dialogues sont directs, parfois crus, les phrases sont percutantes, à l'image du monde carcéral où règnent la violence et le sang. Le rythme est rapide, sans le moindre temps mort. Dans la première partie du roman, des flash-back nous font comprendre progressivement comment cette ravissante jeune femme de vingt ans est devenue cette terrible machine à tuer.

Le lecteur n'en sort pas indemne et ne peut rester indifférent. De par sa qualité d'écriture, Karine Giebel a fait en sorte que nous ressentons à chaque instant les joies et les peines, les doutes et les peurs du personnage principal ; nous partageons ses injustices et ses révoltes. Bref, le lecteur manifeste de l'empathie pour Marianne, cette femme entière au charisme extra-ordinaire. Et malgré ses actes, malgré ses accès de colère, nous la trouvons extrêmement attachante.

Les autres personnages qui gravitent de près ou de loin autour de Marianne ont également beaucoup de consistance.

J'ai acheté ce livre il y a près de neuf mois maintenant et j'ai tant attendu à le lire, faute de temps mais peut-être aussi en raison du nombre de pages et de la police d'écriture si petite qui en dissuaderaient plus d'un ! Grave erreur...

N'attendez pas, procurez-vous le et lisez-le !

Meurtres pour rédemption est une oeuvre noire, poignante, éprouvante et magistrale, d'une rare intensité. Un chef d'oeuvre.

21 réactions:

Anonyme 15 mai 2010 à 14:51  

En effet, Loizo, cela donne envie de le dévorer...ton billet est fort intéressant...affaire à suivre...

Véro 15 mai 2010 à 18:29  

En voilà un titre tentant que j'ajoute à ma LAL suite à ton billet !

Joelle 16 mai 2010 à 18:22  

Un coup de coeur ... et sur une auteure que je veux découvrir ? C'est obligé que je le note !

Anonyme 25 mai 2010 à 19:35  

De Danou 25 = salut, j'ai entendu énormément de bien de ce livre, mais je n'arrive pas à le trouver... sais-tu s'il sera réédité ? J'ai lu tous les autres livres de Karine Giebel ! J'ai lu dernièrement du même auteure "JUSQU'A CE QUE LA MORT NOUS UNISSE" : ce livre est sublime et le suspens dure jusqu'à la dernière page !
Si quelqu'un veut vendre "meurtres pour rédemption"... n'hésitez pas à me le proposer ! Bises

Loizo 26 mai 2010 à 19:06  

Merci à tous pour vos commentaires sympathiques et encourageants
@ Danou, je réponds à ta question, je l'ai commandé auprès de chapitre.com. J'ai également l'autre livre dont tu parles mais j'attends pour le lire.

Mic 11 septembre 2010 à 13:52  

Bonjour Loizo,

Il était difficile de se procurer le roman de Karine Giebel, édité à l'époque par une petite maison d'édition dont le thème devait avoir un point commun, à tous les romans : "le rail". De plus, la petite police n'aidait en rien à la lecture de ce bouquin. Mais voilà, les éditions "Fleuve Noir" ont décidé de rééditer "Meurtres pour rédemption" attendu par de nombreux fans dans une présentation qui fait plus honneur à Karine Giebel.
Merci pour ce post Loizo, à bientôt j'en suis certain. Amitiés, MIC.

Loizo 12 septembre 2010 à 11:52  

Bonjour Mic, un grand merci pour ton témoignage et ton passage sur mon blog.

docteurnemo 18 novembre 2010 à 09:23  

La perpétuité c'est somme toute 767 pages!!!Histoire au départ intéressante voire poignante mais ensuite que de redondances de lourdeurs. Je n'ai pas aimé, les études de caractères/personnalités sont trop surfaites et contradictoires que cela en devient fatiguant.350 pages de trop.
Va falloir que je relise Edward Bunker...

Anonyme 29 décembre 2010 à 17:42  

juste enorme!!!
je l'ai pas laché jusqu'a la fin et... quelle fin!!
pas très motivée au depart pour lire un thriller je me suis laissée prendre par l'histoire et par Marianne au bout de quelques lignes.

pyrausta 22 mars 2011 à 08:29  

j'aime beaucoup Karine Giebel dans ses romans les plus noirs..certains sont plus sentimentaux et là j'ai du mal.ce livre est décrit un peu partout comme étant un chef d'œuvre du genre...je vais tacher de mettre la main dessus malgré ma PAL qui s'est, comme les petits pains, multipliée depuis ma visite au salon du livre...

Anonyme 3 avril 2011 à 23:50  

Ce livre est époustouflant. Je viens de le terminer il y a quelques minutes. Je l'ai dévoré en un weekend.Un seul conseil : ne le lisez que si vous allez bien, physiquement et moralement. Parce que vous prenez des coups tout le long, comme Marianne...

corinne 5 avril 2011 à 12:38  

J'ai lu ce livre, il y a peu, et j'ai adoré, j'avais hâte de reprendre ma lecture ...

nassel 6 avril 2011 à 17:44  

pas encore lu "meurtre pour redemption" mais je vais le faire
a ceux qui ont aime , lisez du mzmz auteur : "les morsures de l'ombre" vous ne le lacherez pas jusqu'a la fin !!!!!
j'eatis etonnee de ne pas entendre parler de cet auteur que j'ai decouverte par ce livre .... je suis ravie qu'elle vous est enchantes avec ce nouveau livre qui doit etre tout aussi passionnant que "les morsures de l'ombre"
nassel

Mathieu 23 février 2012 à 19:07  

Un livre passionnant, qui se laisse dévorer en quelques jours...une histoire à couper le souffle et un style d'écriture proche de la perfection...merci Karine

Anonyme 23 mars 2012 à 06:23  

Marie
Livre prenant, commencé il y a 2 jours, je l'emporte partout avec moi et je lis dés que j'ai un moment.
Des passages très durs, mais l'histoire de Marianne me captive et je suis impatiente de connaître la fin.
Je recommande ce livre.

Anonyme 24 avril 2012 à 16:45  

J'en ai encore des frissons...j'ai dévoré ce livre en 2 jours!

Alain Lacour 1959 27 avril 2012 à 20:16  

Et bien j'ai été aussi accroché par le bouquin, assez addictif. Et puis je me suis aperçu que lisais une espèce de feuilleton àl'eau de rose, où l'héroïne continue à enchainer les mêmes actions avec les mêmes effets, où ses protecteurs la laissent toujours seule au moment opportun... Cette nikita nous fait longtemps poireauter avant d'être libérée et on se demande bien pourquoi il fallait que ce soit elle qui soit choisie pour ce boulot de tueur alors que ce n'est pas si difficile à trouver... Viols stéréotypés, tortures, crises de conscineces parachutées chez des personnages égocentriques et narcissiques. Je voulais à tout prix finir au cas où... Pas convaincu et j'hésite pour le roman qui vient de sortir et dont les critiques s'entichent...

Gristy 8 mai 2012 à 17:18  

Ce livre est une mine d'or...
Un autre coup de coeur pour un roman de Karine Giébel !
Je vous le conseille et aussi Juste une ombre !

Anonyme 23 mai 2012 à 18:20  

Je viens de le commencer et je me retiens de ne pas passer une nuit blanche pour le terminer.Je lis le soir. C'est vraiment très éprouvant, j'ai du me relever pour fumer une cigarette. J'ai vraiment angoissé, et rien que de penser à ma reprise de ce soir mon coeur se serre. Je le recommande absolument.

Anonyme 14 septembre 2012 à 15:41  

Ce livre est vraiment de loin le meilleur que j'ai lu!!!!! très bien écrit est passionnant !!! Le seul moment où j'ai été décue c'est qd je l'ai terminé!!!!!merci d'avoir écrit ce livre qui fait passer de bons moments !!cynt

Jean-Michel D'herde 22 janvier 2013 à 07:12  

Une grandiose histoire d'amour.

Articles au hasard

Blogger

Visiteurs depuis le 21/08/2009


Lectures

  © Blogger templates 'Neuronic' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP