jeudi 24 septembre 2009

Littérature d'expression allemande : ma liste d'auteurs

J'entame aujourd'hui une série de billets consacrés à mes auteurs favoris de langue allemande.

Il y a plus de dix ans, durant mes études universitaires, j'ai eu l'occasion d'étudier, en version originale, certains textes d'auteurs et leur oeuvre. Je dois dire que certains romans m'ont particulièrement captivé, voire ému.

Le premier roman de ma liste, qui est, selon moi, un chef d'oeuvre de la littérature allemande contemporaine, s'intitule : Le Parfum de Patrick Süskind (titre original : Das Parfum, Die Geschichte eines Mörders, "Le Parfum, l'histoire d'un meurtrier").

Edité pour la première fois en 1985, traduit en français en 1986, le Parfum est un récit efficace porté par une écriture fine dans lequel l'auteur fait preuve d'un grand talent pour la description, en particulier de celle des odeurs.

Livre de Poche, 279 pages

Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n'avait besoin de rien. Or ce monstre de Grenouille avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir même par les moyens les plus atroces le Dieu tout-puissant de l'univers...

Mon avis : Paris, à la fin du XVIIIe siècle, Grenouille naît dans la ville la plus sale d'Europe, dans la crasse et les ordures. Déjà rejeté par sa mère, il va de foyer en foyer et se trouve de plus en plus délaissé. Pourtant Grenouille a un don : son odorat est excessivement développé, il est capable de reconnaître la moindre petite odeur. Très jeune, il va travailler chez un tanneur qui le charge d'aller livrer une commande chez le célèbre parfumeur Baldini. C'est là que Grenouille va enfin pouvoir assouvir sa passion des odeurs qui le mènera aux crimes, en quête de la fabrication de son meilleur parfum, afin de devenir le maître du monde.

Malgré les actes effroyables qu'il a commis, "Grenouille" est présenté comme un personnage très attachant. Tout au long du livre, nous assistons à l'évolution du personnage, dans son rapport aux odeurs et dans ses rapports avec autrui. Ce récit nous tient en haleine jusqu'à la fin.

Je vous le recommande vivement.

12 réactions:

craklou 27 septembre 2009 à 13:35  

J'ai un excellent souvenir de ce roman que j'avais du lire en première si mes souvenirs sont bons...

Anonyme 27 septembre 2009 à 18:27  

interessant ton blog ça donne des idées de lecture! je ne lis pas l'allemand (ma fille ouiDEA de littérature allemande) mais l'anglais
moi j'aime bcp je te mets également ds mes favoris merci pour ton passage sur mon blog à bientôt j'espère claude

une hirondelle 30 septembre 2009 à 17:56  

Merci Craklou et Claude pour vos commentaires.

Marie 12 octobre 2009 à 14:12  

J'ai vraiment apprécié Le parfum... mais j'ai abandonné La montagne magique après avoir souffert pendant une centaine de pages ! :-)

Anonyme 13 octobre 2009 à 18:43  

j'ai commencé jusqu'à la fin du premier livre de la Montagne Magique et j'avais commencé le second , c'est assez lent mais bien écrit; j'ai cherché des commentaires universitaires à la BU mais je n'ai rien trouvé; c'est un livre sur une certaine façon de vivre avant le cauchemar. claude le blog du nord

Pauline 21 octobre 2009 à 22:00  

Ah oui ! :D
Quel livre odorant et stupéfiant que voilà. Un petit bijou^^
Je ne connais pas beaucoup d'auteurs allemands mais le peu que j'ai goûté, j'ai aimé. Faudrait que je fouille un peu +

http://areader.over-blog.com

heclea 22 octobre 2009 à 09:00  

Ah Le parfum,je garde un excellent souvenir de ce livre !!!

Béné 27 octobre 2009 à 20:43  

LE LIVRE que j'adore! je l'ai lu des tas de fois!!

Praline 5 décembre 2009 à 14:23  

Beaucoup aimé lors de sa lecture et dévorage en règle des autres bouquins de Suskind mais c'est celui là qui m'a le plus marquée !

Anonyme 10 décembre 2010 à 17:42  

Pas trop aimé..
Gabrielle

Mic 1 juin 2011 à 20:23  

Bonjour Loizo,

Je me souviens très bien de la lecture de ce livre, que je pourrais présenter en deux parties. La première partie, extrêmement bien écrite, histoire brillante, avec un personnage principal extraordinaire (comment oublier Jean-Baptiste Grenouille?) et enfin les odeurs omniprésentes dans le livre qui ajoutent un plus à l'histoire. Et puis, il y a la deuxième partie, que personnellement j'ai trouvé extrêmement décevante. Au point, qu'à un moment donné de la lecture, je me suis sérieusement demandé si c'était vraiment le même auteur qui avait écrit la fin. En effet, je n'ai ni retrouvé le style, ni l'imagination débridée de l'auteur de la première partie du livre. Bref! j'aimerais dire que j'ai adoré "Le Parfum" de Patrick Suskind, mais malheureusement ce n'est pas le cas, tant j'ai été déçu par la deuxième partie du roman. C'est comme ça! Amitiés à toi, et à très bientôt MIC.

Little Cat 13 juin 2012 à 10:23  

Tiens, toi aussi tu as étudié l'allemand? Ce livre est une pure merveille

Articles au hasard

Blogger

Visiteurs depuis le 21/08/2009


Lectures

  © Blogger templates 'Neuronic' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP